NOUS EST VAGUE

NOUER VAGUE

NOUS ET VAGUE

VAGUE désire ne pas séparer, ne pas catégoriser, ne fragmenter ni les formes ni les matières, mais jouer à étirer, diffracter, nouer, rassembler, faire ensemble, questionner et exister avec surréalisme et rage. 

VAGUE est composée des créations dont Maëlys Rebuttini est à l’initiative où dont elle fait partie. Il y a des projets solitaire, le binôme POLIPUS POLIPUS et des formes collectives, principalement en  duo. 

Des artistes, initiateur.trice.s, complices, auteur.e.s, musicien.ne.s  gravitent autour et forment une constellation. 

On travaille en extérieur et en intérieur, dans les friches, les champs, les garages, en sous-sol, sur les plages et dans les théâtres et les salle d'exposition. 

La compagnie VAGUE a son abri à Marseille.

 

On se sert de son ressac, ses creux, son écume chaotique, jaillissements, brouillard, flow, flots, tempête, ondes, et de ces formes folles et vagabondes pour créer.

Clapotis ou tsunami, la vague est illimitée dans ses formes, elle nous donne l’élan, la force, nous fait glisser, plonger, voguer.

 

VAGUE parce que nous désirons être intempestifs et organiques. 

VAGUE a d’abord été fondée en 2015 par Clémence MARIN et Maëlys REBUTTINI sous le nom de -Association VAGUE- pour structurer Sous-titre* un lieu de recherche et de monstration à Arles.

 

Après l’école supérieure d’arts d’Aix-en-provence, nous avions le désir de créer un lieu de possibles et souhaitions explorer la transversalité entre les médiums de création. Cet espace concret, où se trouvaient expositions et performances durant deux années, est devenu peu à peu un -espace mental en transition-. Fortes de cette expérience, nous avons cheminé vers «le vivant », Clémence par une approche plastique et de fabrication, et Maëlys vers l’écriture scénique et chorégraphique, notamment par son entrée à la Fai-ar (formation supérieure d'arts en espaces-publics).

 

En 2019, ce premier élan d’association se transforme.

Capture d’écran 2020-09-01 à 16.21.08.pn