POLIPUS POLIPUS

POLIPUS POLIPUS est né d’une dérive langagière provenant de Policipes, crustacé nommé aussi Anatifes qui vit accroché aux parois rocheuses, ou nomade fixé sur des objets flottants ; épaves, bouts de bois, bouteilles, tortues, baleines.

POLIPUS POLIPUS est un binôme composé de Maëlys Rebuttini et Yannick Gonzalez Altmann.


POLIPUS POLIPUS est double ou miroir ou alter-ego.

POLIPUS POLIPUS crée en intérieur et en extérieur.

POLIPUS POLIPUS recherche l’intimité, la proximité, le lien étroit avec le public.

Yannick GONZALEZ ALTMANN

Né en 1990.
Il habite à Marseille et travaille entre Paris, Marseille et la Normandie.
Il est musicien et acteur de formation mais à un goùt pour l’image, la mise en scène et la danse. Il a longtemps eu un lien étroit avec le basket en tant que joueur, entraîneur et arbitre.
Il a fait l’École du Jeu puis le TNS, à Strasbourg dont il sort diplômé du DNSCP et d’un Master 1 en études Théâtrales.
En 2019 il joue dans le Mont Analogue des Compagnons Butineurs aux Plateaux Sauvages et au théâtre de l’Eclat de Pont-Audemer dans le cadre du festival Fragment(s).
En 2020 il jouera dans Les innocents, Moi et l’Inconnue au bord de la route départementale de Peter Handke mis en scène par Alain Françon au théâtre de la Colline, puis en tournée à la MC2 de Grenoble et au TNS.
En ligrane, il initie, cherche et développe Vadrouille(s); une recherche sur l’errance et la manière d’explorer des zones (villes, campagnes, forêts, plages...) où il travaille avec des artistes d’univers différents (écrivain, musicien, comédien.ne, plasticienne, urbaniste).
Il écrit et réalise pour 5 femmes (Isis Ravel, Délia Espinat-Dief, Pauline Chabrol, Hélène Morelli, Maëlys Rebuttini) un moyen-métrage sur le rituel, l’absence, le fait de faire groupe et le sacré.

Photo37_34A.jpg