press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom

Collectif Grossir Ensemble
 

Grossir Ensemble est un collectif de 13 artistes issus de disciplines aussi variés que le théâtre, les arts plastiques, l'audio-visuel, l'architecture, le mime ou le clown. Nous nous sommes rencontrés en 2017 lors de notre formation à la FAI-AR, Formation supérieure d'art en espace public. Nous allions notre diversité artistique aux outils communs pour expérimenter et performer en espace public.
Nous sommes un Collectif a fonctionnement horizontal, les décisions prises par Grossir Ensemble se font en partie grâce à l'aide de l'aléatoire. L'aléatoire n'est pas le hasard. L'aléatoire est pour nous une possibilité de stimuler l'artistique, par sa spontanéité, son potentiel de surprise, de tension, de confiance, d'activation sensible, de mise en jeu. Ce système est présent dans notre démarche, comme élément structurel et artistique.

Avril 2021 : nous pesons aujourd’hui 13 412.2 [kg], soit environ une tonne par personne ou une Fiat Panda. Nous effectuons une pesée quotidienne pendant les résidences. L’ objectif est de s’assurer que nous grossissons ensemble.

Grossir Ensemble est actuellement en écriture d'une forme performative en espace public dont le titre provisoire est : Les 507 heures


507, c'est le nombre d'heures qu'il faut accomplir pour accéder au régime de l'intermittence du spectacle.507 heures c'est le temps de travail déclaré auquel aspire toutes personne voulant faire du spectacle vivant son activité principale. C'est le premier cap à franchir pour être reconnu comme artiste de spectacle vivant. C'est aussi la condition de vie et d'épanouissement de l'exception culturelle française qui permet de mener à bien de nombreux projets artistiques impossibles ailleurs. 507 heures, c'est une symbolique puissante, partagé par tous les acteurs du secteur, qu'il faut remettre en branle chaque année pour continuer à avancer. En tant qu'artistes tou·te·s issu·e·s d'une formation artistique professionnalisante, notre première étape dans notre professionnalisation est bien sûr l'obtention de ces 507 heures. C'est aussi, à quelques minutes près, le temps de gestation nécessaire au futur poussin pour éclore et le temps queSpoutnik 1 a orbiteé l'espace et nous a montré la forme réelle de la planète Terre !


Ces 507 heures, sa symbolique, son ancrage dans le monde artistique que nous arpentons, nous sont
apparues naturellement comme le point de départ de notre recherche commune en tant que collectif :
Comment expérimenter la réalité concrète d'un chiffre, d'un temps, dont le sens nous échappe mais qui agit avec tant de présence sur nos vies ? Comment partager l’expérience de cette réalité dans un collectif et à ceux qui ne sont pas concernées : la quasi-totalité du public du spectacle vivant ? Comment exprimer la symbolique de ce chiffre, de ce temps, dans l'accomplissement artistique ?
507 heures, en continu, d'art vivant, c'est notre réponse à ces questions. La performance est ce qui nous relie, c'est aussi le vecteur évident pour un acte artistique d'une telle ampleur.
Notre pluralité artistique, la diversité des médiums qui nous servent à faire œuvre, nous amènent à ouvrir l'imaginaire et à penser une forme spectaculaire polymorphe. Une forme performative, un espace temps de 21 jours et 3 heures - 507 heures en continu - dans l'espace public.
Pour expérimenter l'intensité de ces 507 heures en une fois, à l'image d'une gestation vers la naissance.
Naissance de l'artiste reconnu comme tel, naissance du collectif comme entité accomplie, naissance de l'oeuvre vivante et éphémère.